Aller au contenu principal

Le porte-avions français sort de son arrêt technique débuté au mois de janvier. Après l’achèvement des travaux à quai le long des bassins Vauban, où il est resté en cale sèche du 21 janvier au 3 juin, le Charles de Gaulle a retrouvé son poste aux appontements Milhaud. L’équipage prépare désormais la traditionnelle sortie en mer consécutive aux périodes de maintenance. Puis il enchainera avec une intense phase d’entrainement visant à permettre au bâtiment, à ses marins, au groupe aérien embarqué et à l’ensemble du groupe aéronaval d’être de nouveau pleinement opérationnels cet été.

 

 

76458 cdg
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

Le Charles de Gaulle au quai Milhaud 6 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

76456 cdg
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

Le Charles de Gaulle au quai Milhaud 6 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

 

Menée par DCNS, qui assure le maintien en condition opérationnelle (MCO) du Charles de Gaulle, l’IEI (Indisponibilité pour Entretien Intermédiaire) est l’une des périodes de maintenance programmées entre deux grands arrêts techniques (Indisponibilité Périodique pour Entretien et Réparation), intervenant tous les 7 à 8 ans. L’IEI vise à entretenir les différents matériels et, ainsi, redonner du potentiel au bâtiment, dont les deux cœurs nucléaires sont uniquement rechargés à l’occasion des IPER. La prochaine IPER, qui sera la seconde du Charles de Gaulle depuis sa mise en service, en 2001, est prévue vers 2017/2018. Elle se doublera de la modernisation à mi-vie du bâtiment, qui verra notamment ses moyens de détection renouvelés.

 

 

74734 groupe forbin cdg
© DCNS

Le groupe aéronaval (© : MARINE NATIONALE)

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale