Aller au contenu principal

Parti de Chypre le 26 février après trois semaines d’opération Chammal et une semaine d’escale à Limassol, le porte-avions français, en route pour l’Atlantique, a rencontré le 2 mars en Méditerranée centrale l’un de ses homologues américains. Il s’agit de l’USS Dwight D. Eisenhower (CVN 69), avec lequel la frégate multi-missions Normandie, qui réalise actuellement son déploiement de longue durée, s’est entrainée en janvier dans le cadre d’un exercice Computex au large de la côte Est des Etats-Unis. Des manœuvres qui concluaient la montée en puissance du groupe aéronaval emmené par le « Ike » avant son déploiement. Ce dernier a débuté le mois dernier et, après leur traversée de l’Atlantique, le CVN 69 et son escorte, composée des croiseurs USS San Jacinto (CG 65) et Vella Gulf (CG 72) ainsi que des destroyers USS Stout (DDG 55), USS James E. Williams (DDG 95) et USS Truxton (DDG 103), sont entrés en Méditerranée après avoir franchi le détroit de Gibraltar le 29 février.

 

223694 cdg eisenhower
© MARINE NATIONALE

Le Charles de Gaulle et le Ike en Méditerranée centrale (© EMA)

 

La rencontre des groupes aéronavals français et américain a donné lieu à des changes entre les deux porte-avions. « Rafale marine et F-18 Super Hornet s’entraînent ensemble et appontent sur les deux porte-avions, indifféremment. Fruit d’une coopération étroite, ce Dual carrier OPS illustre le haut niveau de technicité et d’interopérabilité acquis avec les Etats-Unis, l’un de nos partenaires majeurs en entraînement comme en opération », expliquait hier la Marine nationale, dont le porte-avions est le seul au monde à accueillir des Super Hornet de l'US Navy, même si ses catapultes son moins longues que celles des américains (75 mètres au lieu de 90). 

 

223750 cdg super hornet
© MARINE NATIONALE

Super Hornet américain à l'appontage sur le Charles de Gaulle (© MARINE NATIONALE)

223749 cdg super hornet
© MARINE NATIONALE

Super Hornet américain au catapultage sur le Charles de Gaulle (© MARINE NATIONALE)

 

Le Charles de Gaulle, qui va bientôt franchir à son tour Gibraltar, doit faire escale à Brest dans une dizaine de jours, avant de participer à l’exercice OTAN Joint Warrior planifié du 27 mars au 10 avril au large de l'Ecosse. La présence de l’USS Dwight D. Eisenhower à ces manœuvres de grande ampleur était annoncée en janvier mais on ne sait pas si elle est maintenue compte tenu de la situation au Proche et au Moyen-Orient.

 

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale US Navy / US Coast Guard