Aller au contenu principal

Ce sera la première mission après modernisation de la frégate Courbet, première unité de la classe La Fayette à bénéficier d’une rénovation lui permettant de naviguer au-delà de 2030. Le bâtiment va assurer l’escorte du porte-hélicoptères amphibie (PHA) Mistral avec lequel il assurera la prochaine mission Jeanne d’Arc, qui en sera à sa 13ème édition depuis 2010. Dans cette perspective, le Courbet a appareillé de Toulon lundi 24 janvier pour un stage d’entrainement avec le Mistral. Un préalable au déploiement des deux unités, qui doit débuter le 18 février et les conduira en Méditerranée, mer Rouge et océan Indien.

 

275076 courbet
© FRANCIS JACQUOT

Le Courbet en rade de Toulon le 24 janvier (©  FRANCIS JACQUOT)

275077 courbet
© FRANCIS JACQUOT

Le Courbet en rade de Toulon le 24 janvier (©  FRANCIS JACQUOT)

229202 mistral
© FRANCIS JACQUOT

Le PHA Mistral (© FRANCIS JACQUOT)

 

L’an dernier, la mission Jeanne d’Arc 2021 avait été assurée par le PHA Tonnerre, accompagné d'une autre frégate du type FLF, le Surcouf. Ils avaient poussé jusqu’au Japon lors d’un déploiement de près de cinq mois. Cette mission, créée après le retrait du service du porte-hélicoptères Jeanne d’Arc, bâtiment école de la Marine nationale de 1964 à 2010, a pour mémoire vocation à former les officiers-élèves au sein d’un groupe amphibie déployé dans des zones d’intérêt stratégique où il peut participer à des missions en cours et intervenir en cas de besoin.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale