Aller au contenu principal

Un double sauvetage au long cours, à l'autre bout du monde et dans des conditions très difficiles... C'est ce qu'a réalisé le mois dernier la frégate de surveillance Floréal, de la Marine nationale. Le 18 avril, en début de matinée, le bâtiment recevait un message du Centre opérationnel de surveillance et de Sauvetage (CROSS) de La Réunion, l'avertissant de la présence d'un scientifique grièvement blessé suite à une chute dans une zone isolée de l'île de la Possession, dans l'archipel subantarctique de Crozet. La frégate, qui se trouvait à 1850 km de là, a été déroutée pour rejoindre l'île de la Possession. Malgré des conditions climatiques difficiles, elle a rejoint la zone en moins de 4 jours. En attendant l'arrivée du Floréal, le médecin et une équipe médicale de la base scientifique de l'île a rejoint après 6 heures de marche le blessé, qui a pu être transporté dans un abri sommaire. Le 21 avril dans la matinée, positionnée assez près des côtes pour intervenir, le Floréal a dépêcher son hélicoptère Panther qui, après 30 minutes de vol, s'est posé auprès du blessé. Celui-ci a été pris en charge par l'équipe médicale embarquée par l'appareil. Mais, le même jour en début d'après-midi, le Floréal reçevait une nouvelle alerte afin de récupérer un marin blessé à bord du palangrier Croix du Sud. Ce marin avait, en raison d'une mer très agitée, fait une chute qui l'avait gravement blessé au dos. Le Panther a donc rapatrié le scientifique blessé et l'équipe médicale sur le Floréal, puis il a redécollé avec un plongeur à son bord et a rejoint la Croix du Sud pour hélitreuiller son marin nécessitant une évacuation. Une fois les deux blessés à bord, le Floréal a repris sa route vers La Réunion pour rapatrier les blessés dans une mer difficile. Le 25 avril, le Floréal est arrivé à La Réunion où les deux hommes ont pu être hospitalisés.

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale