Aller au contenu principal

Pour la seconde fois cette année, la France déploie son groupe aéronaval. Le porte-avions Charles de Gaulle a appareillé hier de sa base de Toulon à la tête d’une puissante force aéromaritime, la TF 473, commandée par le contre-amiral Christophe Cluzel.

Le GAN va évoluer dans les mois qui viennent en Méditerranée, et peut-être au-delà, dans le cadre d’une mission baptisée Antarès, du nom de la supergéante rouge de la constellation du Scorpion, bien connue des marins puisqu’il s’agit de l’une des 59 étoiles de la navigation astronomique. Mais pour les militaires, toujours friands de symboles, il y a aussi une dimension mythologique rapportée à la réalité du moment : « Antarès est le nom d’une étoile rouge qui s’oppose à la planète rouge Mars. Antarès est la ruse guerrière face à la violence pure représentée par le dieu grec Arès, nommé Mars par les Romains », explique l’Etat-major des Armées, qui détaille : « Le choix de l’étoile Antarès pour nommer ce déploiement souligne la prise en compte de la ruse guerrière et de l’ensemble des milieux et champs de la conflictualité, tant face aux contestations actuelles que dans la préparation des guerres de demain ».  

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale