Aller au contenu principal

Le nouveau porte-avions britannique est attendu ce jeudi à sa base de Portsmouth, qu’il avait quittée le 22 mai dernier. Le HMS Queen Elizabeth achève ainsi son premier déploiement opérationnel, qui l’a conduit jusqu’en Asie. A la tête du premier groupe aéronaval que la Royal Navy déploie depuis 2011, et le plus puissant depuis la guerre des Malouines en 1982, le bâtiment a parcouru quelques 40.000 nautiques en plus de six mois. Avec une escorte composée notamment de destroyers du type 45, de frégates du type 23, mais aussi de bâtiments étrangers (dont un destroyer américain et une frégate néerlandaise), le HMS Queen Elizabeth a participé à de nombreuses manœuvres avec des marines des régions traversées. Il a notamment évolué avec les marines japonaise, sud-coréenne et américaine dans la zone Asie-Pacifique, transitant également par la mer du Chine pour y affirmer la liberté de navigation dans les eaux internationales, provoquant sans surprise la colère de Pékin.

 

260671 queen elizabeth coree
© ROYAL NAVY

Le groupe aéronaval britannique avec des bâtiments sud-coréens début septembre (© ROYAL NAVY)

 

Le porte-avions a aussi été engagé dans les opérations contre Daech depuis la Méditerranée orientale, où ses deux passages ont été marqués par une surveillance ostensible de l’aviation russe, indique Londres.  

Pour cette première grande mission, le HMS Queen Elizabeth avait à son bord un groupe aérien embarqué mixte anglo-américain comprenant 18 avions de combat F-35B, soit 8 du 617 Squadron de la Royal Air Force et 10 du VMFA-211 de l’US Marine Corps. Un déploiement marqué par la perte de l’un des appareils britanniques, qui s’est crashé le 17 novembre au décollage alors que le porte-avions venait de repasser en Méditerranée après avoir franchi le canal de Suez. D’importantes moyens ont été mobilisés pour retrouver l’épave de ce F-35B, Washington et Londres craignant que d’autres nations, Russie en tête, cherchent à s’en emparer. Le ministère britannique de la Défense a annoncé cette semaine qu'elle avait été récupérée avec succès. 

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

252921 hms queen elizabeth hms prince of wales
© ROYAL NAVY

(© ROYAL NAVY)

 

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Royal Navy