Aller au contenu principal

A l’aube de ses trente ans de carrière, la frégate antiaérienne (FAA) Jean Bart a appareillé lundi 14 juin à 9 heures de la base navale de Toulon pour y revenir dès 15 heures. Il s'agissait de la traditionnelle sortie en mer avec ses anciens commandants, qui marque la fin de carrière d’un bâtiment et constitue généralement son ultime navigation avant son retrait du service actif (RSA) puis son désarmement. Dans le cas du Jean Bart, les choses sont un peu plus compliquées que d’habitude puisque le bâtiment doit être maintenu en état de fonctionnement en attendant le résultat de la compétition internationale pour le renouvellement des frégates grecques. Un projet qui comprend pour mémoire trois volets : l’acquisition de quatre bâtiments neufs, la modernisation de quatre Meko 200 HN en service dans la marine hellénique depuis les années 90 et,

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale