Aller au contenu principal

Déjà, le 5 mars dernier, la frégate anti-sous-marine avait contrôlé un boutre au large des côtes omanaises dans lequel l’équipe d’inspection avait trouvé quatre tonnes de Haschisch (pour une valeur marchande estimée à 150 millions d’euros). Le 25 mars, les marins du Jean de Vienne ont une nouvelle fois réussi un « coup ». Dans une embarcation suspecte, ils ont trouvé une demi-tonne d’héroïne, représentant une valeur de près de 125 millions d’euros.

La frégate sortait alors de l’exercice franco-indien Varuna. Elle venait juste de retomber sous le commandement de l’amiral commandant les forces françaises en océan Indien (Alindien). « Le bâtiment était alors en soutien direct de la Task Force 150, force opérationnelle navale luttant contre les réseaux terroristes en océan Indien », indique l’État-Major des armées. Il ajoute : « C’est notamment la qualité du renseignement fourni par la Task Force 150 qui a permis de guider la frégate Jean de Vienne vers l’embarcation suspecte. L’équipe de visite a alors procédé à une enquête méthodique, qui a conclu à l’absence de pavillon pour le boutre concerné. Le commandant a alors ordonné après accord du contrôleur opérationnel une fouille complète ». Les colis ont été trouvés à l'intérieur de doubles cloisons. Le Jean de Vienne est reparti avec sa prise de nuit.

 

184734 Jean de Vienne saisie de droque 25 mars
© MARINE NATIONALE

Les équipes de visite à l'oeuvre ( © MARINE NATIONALE)

184733 Jean de Vienne saisie de droque 25 mars
© MARINE NATIONALE

La drogue retrouvée ( © MARINE NATIONALE)

 

Ordonné par Alindien en sa qualité de délégué du gouvernement pour l’action de l’État en mer et en application du procédé judiciaire de dissociation, l’équipage de la frégate sera chargé de la destruction de cette saisie, sous la responsabilité du commandant », précise l’état-major des armées.

Partie de la base navale de Toulon juste avant Noël, la frégate Jean de Vienne a franchi le canal de Suez le 23 février. Elle réalise actuellement ce qui doit être son dernier grand déploiement. Opérationnel depuis mai 1984, le bâtiment devrait en effet être retiré du service cet été.

 

184732 Jean de Vienne saisie de droque 25 mars
© MARINE NATIONALE

( © MARINE NATIONALE)

 

Aller plus loin

Rubriques
Défense