Aller au contenu principal

Basée à Toulon, la frégate anti-sous-marine (FASM) Montcalm devrait être maintenue en service jusqu’en 2015. Initialement, le bâtiment, opérationnel depuis 1982, devait être désarmé en 2012 mais il avait déjà été prolongé d’un an. Ce nouveau report de sa date de retrait du service actif est lié à la problématique de livraison des nouvelles frégates multi-missions (FREMM), qui remplacent les unités du type F70 dont le Montcalm fait partie. C’est en effet Brest qui est servi en premier, avec l’Aquitaine, livrée en novembre 2012 et dont l’admission au service actif doit être prochainement prononcée, puis la Normandie, que la Marine nationale réceptionnera l’an prochain. Ces nouveaux bâtiments vont remplacer les frégates De Grasse et Georges Leygues, désarmées cette année, mais aussi le Tourville, qui a pris sa retraite en 2011.  

 

 

75021 fremm aquitaine
© MICHEL FLOCH

La FREMM Aquitaine (© MICHEL FLOCH)

 

 

Pas de FREMM à Toulon avant 2015

 

 

Pour que Toulon reçoive ses premières FREMM, il faudra attendre 2015 et l’arrivée de la Provence, actuellement en construction sur le site DCNS de Lorient. Cette nouvelle frégate succèdera au Dupleix, qui sera retiré du service en juillet 2014. La FREMM suivante, la Languedoc, doit ensuite remplacer le Montcalm en 2016. Cela signifie que la flotte basée à Toulon ne comprendra sur cette période que deux frégates de lutte anti-sous-marine. Compte tenu de l’étalement du programme FREMM décidé en 2008 (la cadence de production est alors passée d’une unité tous les 7 mois à une unité tous les 12 mois) et de celui qui se profile avec la nouvelle loi de programmation militaire (on passerait à une quinzaine de mois entre deux bâtiments), ce décalage entre désarmements et livraisons devrait perdurer à Brest comme à Toulon jusqu’au début de la prochaine décennie. Pour faire face à cette situation, la marine va notamment jouer sur les arrêts techniques de ses bâtiments. Mais cela laissera des marges de manœuvre très faibles et bien peu de solutions de secours en cas de gros pépin sur l’une des rares FASM encore disponibles, ce qui n’est pas à exclure sur des bâtiments utilisés de manière intensive et ayant franchi le cap des 30 ans. 

 

 

79588 montcalm frégate
© MARINE NATIONALE

La FASM Montcalm (© MARINE NATIONALE)

 

 

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale