Aller au contenu principal

Premier des six nouveaux patrouilleurs d’outre-mer (POM) de la Marine nationale, l’Auguste Bénébig va prochainement quitter Brest pour rallier sa base de Nouméa, en Nouvelle-Calédonie. Avant cela, le bâtiment, arrivé à la pointe Bretagne fin juillet, a depuis réalisé de nombreux essais dans la cadre de la première phase de vérification des caractéristiques militaires (VCM, qui englobe les évaluations avant réception et les expérimentations entre la prise en charge par la marine et l’admission au service actif) ; tout en étant progressivement pris en main par son équipage, constitué de 30 marins. Début décembre, il a notamment, pour la première fois, déployé en mer le nouveau système de mini-drone de la marine (SMDM), a appris Mer et Marine lors d’une visite à bord de l’Auguste Bénébig, sur lequel nous vous proposerons un reportage complet début janvier.

Au large de Brest, le patrouilleur a conduit avec succès ses premiers catapultages et récupérations de l’Aliaca, qui constitue le cœur du SMDM. Cet engin à voilure fixe développé par la société française Survey Copter, filiale d'Airbus, permet d’étendre sensiblement les capacités de surveillance et d’identification du bâtiment porteur. Il a été qualifié durant l’été sur des patrouilleurs de haute mer (PHM, ex-avisos) basés en métropole et sera embarqué sur tous les POM.

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale Socarenam Airbus