Aller au contenu principal

L’Hartland Point, l’un des six rouliers affrétés par le ministère britannique de la Défense pour des missions de soutien logistique, a fait une escale inhabituelle au Havre au début du mois. Le navire, resté dans le port normand du 3 au 5 août, a semble-t-il embarqué du matériel militaire dans le cadre d’un exercice aux Etats-Unis. Après Le Havre, il a traversé l’Atlantique et a quitté le 17 août Sunny Point (Caroline du Nord), l’un des plus grands hubs logistiques de l’armée américaine. Il fait actuellement route vers Flessingue, aux Pays-Bas.  

Mis en service en décembre 2002 et armé par la Royal Fleet Auxiliary, l’Hartland Point est le premier des six rouliers du type 2700. Comme son premier sistership, l’Anvil Point (2003), il a été réalisé par le chantier Harland & Wolff de Belfast, en Irlande du nord. Les quatre autres unités (Hurst Point, Eddystone, Longstone et Beachy Head) sont quant à elles sorties en 2002 et 2003 du chantier allemand Flensburger Schiffbau Gesellschaft.

 

173244 hartland point
© FABIEN MONTREUIL

(©  FABIEN MONTREUIL)

 

Longs de 193 mètres pour une largeur de 26 mètres, ces navires, de plus de 13.000 tonnes de port en lourd, peuvent par exemple embarquer 130 véhicules, dont 25 chars, ou jusqu’à 656 conteneurs. Ils disposent d’une grande porte arrière (17x13.7 mètres) et d’une rampe de 12.4x4 mètres à tribord, ainsi qu’une grue d’une capacité de 36 tonnes.

Les quatre rouliers réalisés en Allemagne disposent d’une propulsion plus puissante, leur permettant d’atteindre 21 nœuds, soit 3 de plus que les deux premières unités de la série.

 

173246 hartland point
© FABIEN MONTREUIL

(©  FABIEN MONTREUIL)

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Port du Havre