Aller au contenu principal

Quarante ans après s’y être installé, le premier sous-marin nucléaire d’attaque français a fait ses adieux à la rade de Toulon vendredi 21 octobre. Le Rubis a appareillé en début d’après-midi, équipage au poste de bande pour un dernier salut à la base navale, d'autres marins de l'escadrille des SNA étant alignés sur les quais pour rendre hommage au vénérable bateau noir. Le vieux remorqueur Bélier, pour lequel l’heure de la retraite va bientôt sonner également, l’a quant à lui accompagné en actionnant sa lance à incendie.

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale