Aller au contenu principal

Le second des deux patrouilleurs lance-missiles furtifs réalisés en Italie pour le compte des Emirats Arabes Unis est désormais en service. Livré fin avril par le chantier Fincantieri de Muggiano, le Salalah (ex-Qarnen) a, depuis, rejoint le golfe Persique, où il a retrouvé son aîné, le Ganthut, livré en janvier dernier.

Du type Falaj 2, ces bâtiments de 55.7 mètres de long et 8.8 mètres de large présentent un déplacement de 650 tonnes en charge. Relativement lents, puisque leur vitesse ne dépasse pas 20 nœuds, ils ont été avant tout conçus comme des unités discrètes, avec des formes furtives très prononcées, des rampes lance-missiles rétractables et l’emploi d’une tourelle principale carénée. Armés par un équipage de 29 hommes, les nouveaux patrouilleurs émiratis disposent d’un canon de 76mm, quatre missiles Exocet MM40 Block3, ainsi qu’un système surface-air VL Mica avec six cellules de lancement vertical et deux mitrailleuses télé-opérées de 12.7mm. Les équipements électroniques comprennent, notamment, un radar Kronos 3D.

 

 

75651 falaj 2 emirats
© MARINA MILITARE

Le Salalah évoluant au large des EAU avec le San Marco italien (© MARINA MILITARE)

 

75652 falaj 2 emirats
© MARINA MILITARE

Le Salalah évoluant au large des EAU avec le San Marco italien (© MARINA MILITARE)

 

75650 falaj 2 emirats
© MARINA MILITARE

Le Salalah évoluant au large des EAU avec le San Marco italien (© MARINA MILITARE)

 

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Fincantieri