Aller au contenu principal

La marine russe a annoncé que l’un de ses sous-marins nucléaires lanceurs d’engins de nouvelle génération, le Yuriy Dolgorukiy, avait procédé le 22 mai, alors qu’il était en plongée en mer Blanche, à un exercice lui ayant permis de mettre en oeuvre quatre missiles balistiques Bulava. Il s’agit, selon Moscou, du premier tir en salve pour ce type de SNLE. Les quatre missiles ont été lancés vers le polygone de tir de Kura, dans la péninsule du Kamtchatka. « Ce test confirme que le système de missile Bulava et les SNLE du Projet 955 Borei sont aptes au combat », a déclaré le ministère russe de la Défense, qui a diffusé une vidéo de ce quadruple tir.

 

 

Tête de série du Projet 955, le Yuriy Dolgorukiy, construit par le chantier Sevmash de Severodvinsk, a été mis en service en janvier 2013 et est rattaché à la flotte du nord. Long d’environ 170 mètres pour un déplacement en plongée de 24.000 tonnes, il peut embarquer 16 Bulava, ces missiles ayant une portée estimée entre 8000 et plus de 9000 kilomètres selon les sources. On rappelera que le développement de ce missile a été complexe et marqué par de nombreux échecs, soit une dizaine pour un total de 27 lancements conduits depuis 2004 (dont 3 sur 12 menés par les Borei). 

Les deux premiers sisterships de ce SNLE, les Aleksandr Nevskiy et Vladimir Monomakh, ont quant à eux été réceptionnés par la marine russe en 2013 et 2014. Ils appartiennent à la flotte du Pacifique. Le quatrième bâtiment de la série, baptisé Knyaz Vladimir, a été mis à l’eau en novembre dernier, quatre autres sous-marins de ce type étant en chantier. Une nouvelle série de six SNLE devrait suivre ensuite.

 

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine russe