Aller au contenu principal

Appelé à succéder au cours de la prochaine décennie à l’USS Dwight D. Eisenhower (CVN 69), mis en service en 1977, le futur USS Enterprise (CVN 80) a vu sa construction débuter le 24 août au chantier Huntington Ingalls Industries de Newport News. La cérémonie de découpe de la première tôle s’est déroulée en présence des marraines du navire, en l'occurence deux championnes olympiques, la gymnaste Simone Biles et la nageuse Katie Ledecky.

 

173331 kennedy
© HII

Cérémonie de découpe de la première tôle du CVN 80 (© : HII)

66928 enterprise cvn 21 cvn 80
© US NAVY

Vue du futur USS Enterprise (© : HII)

 

Le CVN 80 est le second sistership de l’USS Gerald R. Ford (CVN 78), premier de la nouvelle génération de porte-avions américains, officiellement mis en service fin juillet au sein de l’US Navy mais non encore opérationnel. Le second bâtiment de cette série, l’USS John F. Kennedy (CVN 79), est en cours d’assemblage à Newport News, sa coque en étant à plus de 50% d’achèvement. Le CVN 79 doit être mis à l’eau d’ici 2019 et, après achèvement à flot et essais, sera réceptionné en 2022 par l’US Navy. Il succèdera à l’USS Nimitz (CVN 68), en flotte depuis 1975.

 

164954 uss gerald r ford
© US NAVY

L'USS Gerald R. Ford (© : US NAVY)

 

Longs de 333 mètres pour une largeur maximale de 78 mètres et un déplacement d’environ 100.000 tonnes en charge, les nouveaux porte-avions américains sont conçus pour atteindre la vitesse de 30 nœuds. Ils seront armés par 4660 marins, incluant les équipes du groupe aérien embarqué, constitué de 70 avions, hélicoptères et drones, dont le nouveau F-35C.

Ces bâtiments sont notamment équipés de nouveaux réacteurs nucléaires, qui n’auront pas besoin d’être rechargés au cours de leur vie, ainsi que des premières catapultes électromagnétiques (EMALS), qui vont succéder aux équipements traditionnels à vapeur.

 

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
US Navy / US Coast Guard