Aller au contenu principal

Fin 2020 et au printemps 2021, l’Italie livrait à l’Egypte deux de ses frégates multi-missions (FREMM). Des bâtiments prélevés sur la série en cours de construction pour la Marina militare. Les Spartaco Schergat et Emilio Bianchi sont ainsi devenus les Al-Galaga et Bernees après un chantier d’adaptation aux standards égyptiens. Mais aussi le débarquement de certains équipements sensibles initialement prévus pour la marine italienne. Ce fut notamment le cas des deux brouilleurs installés pour l’un dans la mâture, à l’avant, et pour l’autre dans la structure du hangar hélicoptère, sur bâbord arrière. Il en avait d’ailleurs été de même en 2015 lorsque la France avait cédé à l’Egypte l’une de ses FREMM, devenue Tahya Misr. Les deux brouilleurs latéraux de l’ex-Normandie, analogues à ceux des frégates italiennes, avaient été débarqués avant sa livraison.

Sept ans plus tard, la marine égyptienne a finalement pu

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Fincantieri Marine Italienne