Aller au contenu principal

Pour lutter contre l’épidémie de coronavirus qui monte en puissance aux Etats-Unis, avec selon un dernier bilan communiqué hier plus de 41.000 cas détectés et 486 morts, Donald Trump a envisagé dimanche le possible recours à des paquebots pour assurer des fonctions de soutien médical, en particulier dans le secteur de New York, gravement touché par le Covid-19. Plus tôt dans la semaine, le président américain a déjà décidé de mobiliser les deux grands navires hôpitaux de la flotte américaine. L’USNS Comfort va, ainsi, rejoindre le port de New York. Quant à l’USNS Mercy, qui termine de charger du matériel dans la base navale de San Diego, il ne sera pas déployé à Seattle, comme évoqué dans un premier temps. Le navire va finalement rejoindre Los Angeles, ce qui a provoqué un début de polémique entre les gouverneurs des Etats de Washington, dont Seattle est la capitale, et de Californie où se trouvent San Diego et Los Angeles. En compensation, le gouvernement fédéral a promis à Seattle la mobilisation par la FEMA (Federal Emergency Management Agency), dans les jours qui viennent, d’un millier de lits dans l’Etat de Washington.

 

Chargement de matériel sur l'USNS Mercy à San Diego (© : US NAVY)

 

Les navires n’auront pas vocation à accueillir des malades du Covid-19 mais des patients souffrant d’autres pathologies, avec comme objectif de soulager les hôpitaux locaux et de leur permettre d’accroître leurs capacités de traitement des personnes infectées par le virus, tout en évitant une transmission à ceux, hospitalisés, qui ne l’ont pas.

Anciens pétroliers construits en 1976 et convertis en navire hôpital dix ans plus tard, les USNS Mercy (T-AH 19) et USNS Comfort (T-AH 20) et sont respectivement entrés en service en 1986 et 1987 au sein du Military Sealif Command. Longs de 272.5 mètres pour une largeur de 32.2 mètres et un déplacement de 69.300 tonnes en charge, ils disposent chacun de 12 blocs chirurgicaux, 4 salles de radiologie, 80 lits pour des soins intensifs et 920 lits médicalisés. L’ensemble, à pleine capacité, peut être mis en œuvre par 600 personnels médicaux, l’équipage des navires étant constitué de 62 marins du MSC.

 

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
US Navy / US Coast Guard Coronavirus