Aller au contenu principal

 

La construction du premier des quatre nouveaux bâtiments logistiques de la marine britannique est en cours au chantier Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering d’Okpo, en Corée du sud. Après la découpe de la première tôle, l’été dernier, la construction du Tidespring doit prendre 10 mois, son achèvement étant prévu au mois d’octobre. Ses sisterships, les Tiderace, Tidesurge et Tideforce doivent ensuite suivre à six mois d’intervalles, soit des livraisons programmées en avril 2016, octobre 2016 et avril 2017.

Construits sur la base du design Aegir, développé par le groupe britannique BMT Defense Services, ces ravitailleurs mesureront 209 mètres de long et présenteront un déplacement de 37.000 tonnes en charge. Dotés d’une double coque et capables d’atteindre la vitesse de 20 nœuds, ils seront armés par la Royal Fleet Auxiliary, avec un équipage de 63 marins et une capacité d’accueil pour 46 personnes supplémentaires.

On notera que les bâtiments ne seront pas bons pour le service au moment de leur livraison par DSME. Les plateformes, propulsées et aménagées, rejoindront d’abord un chantier britannique qui assurera leur achèvement et l’intégration des différents équipements, dont les matériels sensibles, comme au niveau de l’électronique des communications et de l’armement. C’est le chantier A&P de Falmouth qui a été retenu par la RFA.

Alors que la marine norvégienne a passé commande d’une unité de ce type, livrable dès septembre 206 par DSME, les quatre bâtiments britanniques remplaceront au sein de la RFA les ravitailleurs des types Rover et Leaf. 

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Royal Navy