Aller au contenu principal

Afin d’effectuer la soudure entre la fin de vie des Alouette III et l’arrivée des futurs Guépard (HIL), mais aussi permettre de concentrer ses Caïman sur les missions embarquées, la Marine nationale va louer une flotte intérimaire d’hélicoptères. Si tout se déroule comme prévu, le contrat devrait être notifié d’ici la fin de l’année à un prestataire privé, qui fournira les machines armées par des équipages de l’aéronautique navale. La cible visée

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale