Aller au contenu principal

Alors que le système de combat aérien futur (SCAF) connait actuellement des turbulences, un autre projet franco-allemand, moins exposé médiatiquement mais néanmoins stratégique, entre dans une phase cruciale. Connu sous le nom de MAWS (Maritime Airborne Warfare System), il vise à remplacer, à partir de 2030, les avions de patrouille maritime Atlantique 2 de l’aéronautique navale française et les P-3C Orion de la marine allemande. Un premier contrat d’étude a été notifié fin 2020 mais les Allemands ont, récemment, finalement choisi de ne pas moderniser leurs Orion, qui vont être retirés du service à partir de 2025, avant donc que MAWS puisse voir le jour. Pour autant, cette décision, bien que complexifiant le calendrier et imposant une solution temporaire côté allemand alors que les Français modernisent pour la sixième fois leurs ATL2, n’a pas torpillé le projet. Les travaux se poursuivent comme prévu entre les deux pays, l’objectif étant toujours d’aboutir au lancement d’un programme commun en 2025. Explications.

 

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale Marine allemande