Aller au contenu principal

Nouveau symbole de la modernisation du site Naval Group brestois, la nef usinage de l’atelier multispécialité a été inaugurée jeudi 17 juin, en présence de Pierre Eric Pommellet, Président Directeur Général de l’entreprise. Un projet de quinze millions d’euros qui s’intègre aux investissements déjà réalisés par le groupe pour développer ses services au profit de la Marine nationale.

 

Diaporama orphelin : container

 

Dans le cadre de la modenisation du site de Brest, entamée en 2016, la nouvelle nef usinage constituant une partie du futur atelier multispécialité vient d’être inaugurée par le Président Directeur Général du groupe, Pierre Eric Pommellet et Eric Balufin, directeur du site de Brest, en présence de plusieurs autorités de la Marine nationale.

Cette nouvelle nef usinage, qui devient opérationnelle en ce mois de juin, est composée du nouvel atelier usinage (2080 m²), d’un ensemble tertiaire/vestiaire de 850 m² et du nouveau centre de formation soudage (280 m²). La nef sera au coeur de l’atelier multispécialité. Elle regroupera les activités d’usinage, de chaudronnerie et de mécanique sur une surface totale de 13150 m².

Cet investissement de quinze millions d’euros permet de développer les capacités industrielles de l’entreprise au service de la Marine nationale. Il s’inscrit également dans la politique de l'entreprise qui a investi durablement dans la maintenance de ses postes de travail et la rénovation de ses installations pour garantir des outils industriels innovants, performants et répondant aux réglementations en vigueur (SST, environnement, sûreté...).

Renforcer la performance industrielle au profit de la Marine nationale

La nef accueille cinq nouvelles machines d’usinage numériques ultra-modernes. Ces dernières vont notamment permettre au site de renforcer sa performance industrielle au profit de l’entretien et de la modernisation des navires et sous-marins de la Marine nationale. Les gains obtenus reposent sur deux axes : amélioration des flux logistiques (temps de transports diminués, efficience, opérations à forte valeur ajoutée) et modernisation de l’outil de production (amélioration de la qualité des prestations et de la sécurité au travail pour les opérateurs, rapidité d’exécution, flexibilité de la production).

Ce nouvel équipement s’intègre au plan de modernisation du site de Brest, dont les investissements atteindront un peu plus de cent quarante millions d’euros sur la période 2016-2024. L’ensemble de ce projet de modernisation consiste à développer les capacités industrielles du site de Brest dans le cadre de programmes majeurs de Naval Group et de préparer les défis à venir, notamment l’accueil de la prochaine génération de sous-marins nucléaires lanceurs d’engins dont la livraison du premier exemplaire est prévue en 2035.

Communiqué de Naval Group, 18/06/21

 

Aller plus loin

Rubriques
Défense