Aller au contenu principal

Sortie le 13 mai dernier du hall de construction du chantier Naval Group de Lorient, la seconde des deux corvettes du type Gowind commandées par les Emirats Arabes Unis est, depuis, en achèvement à flot sur la rive gauche du Scorff. Mer et Marine a eu l’occasion de monter à bord de ce bâtiment en pleine phase d’armement et de découvrir cette nouvelle génération de corvettes.

Preuve de l’intense activité qui règne actuellement sur le chantier lorientais de Naval Group, pas moins de trois bâtiments de combat y sont actuellement en achèvement ou en essais, un autre est en fin d’assemblage et deux de plus en construction. Une première depuis longtemps pour le site, où travaillent 2400 collaborateurs de Naval Group et 1200 sous-traitants. Les trois unités en cours de réalisation sont les premières frégates de défense et d’intervention (FDI) destinées aux marines française et grecque. Quant aux trois bâtiments déjà à flot, le plus imposant est la Lorraine, dernière de la série des frégates multi-missions (huit FREMM ont été réalisées pour la flotte française et deux autres vendues au Maroc et à l’Egypte) qui doit partir début novembre pour rejoindre Toulon où elle sera livrée à la Marine nationale. S’y ajoutent deux corvettes destinées à l’export.

 

© MARC OTTINI

La FREMM Lorraine. 

© FRANCIS JACQUOT

La FREMM Lorraine et devant elle la première Gowind émiratie, sur la rive droite du Scorff. 

 

© MARC OTTINI

Le Bani Yas, première corvette émiratie. 

 

Il s’agit des deux unités du type Gowind commandées en 2019 par les Emirats Arabes Unis à Naval Group. Construits

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Naval Group EURONAVAL 2022