Aller au contenu principal

Mise à l’eau en juillet 2020 au chantier de San Fernando, dans la baie de Cadix, l’Al Jubail, première des cinq corvettes commandées par l’Arabie Saoudite au constructeur espagnol Navantia, a débuté ses essais en mer. La dernière ligne droite a donc commencé pour ce bâtiment, en vue de sa livraison dans les mois qui viennent. Ses deux premiers sisterships, les Al Diriyah et Hail, lancés en novembre 2020 et mars 2021, seront quant à eux être réceptionnés par la marine saoudienne d’ici décembre 2022. Suivra le Jazan, mis à l’eau le 24 juillet dernier à Cadix pour une livraison prévue en avril 2023, puis la cinquième et dernière unité, en cours de construction en vue d’une mis en service d’ici 2024.

 

 

260944 arabie saoudite navantia corvette AL-JUBAIL
© NAVANTIA

La corvette Al Jubail (© : NAVANTIA)

 

Du type Avante 2200, version évoluée des quatre unités de la classe Guaiquerí livrées en 2011 et 2012 par Navantia au Venezuela, les nouvelles corvettes saoudiennes mesurent 104 mètres de long pour 14 mètres de large. Elles pourront mettre en œuvre 8 missiles antinavire Exocet MM40 Block3, un système surface-air VL Mica (16 missiles), deux plateformes triples pour torpilles de 324mm, une tourelle de 76mm, un canon de 35mm (Millennium) et de l’artillerie légère. Les bâtiments pourront également embarquer un hélicoptère de la classe 10 tonnes. Equipés de moteurs diesels MTU, ils auront une vitesse maximale de 27 nœuds et une autonomie de trois semaines. Ils pourront loger jusqu'à 102 personnes. 

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

260943 arabie saoudite navantia corvette AL-JUBAIL
© NAVANTIA

La corvette Al Jubail (© : NAVANTIA)

 

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Navantia