Aller au contenu principal

La Marine nationale a cédé le dernier chaland de type LCVP (Landing Craft Véhicle and Personnel) qu’elle gardait dans la base navale de Nouméa, en Nouvelle-Calédonie. Cédé à une association, l’engin va être restauré en vue d’être exposé dans un musée de La Foa dédié à la seconde guerre mondiale. Long de 11 mètres, ce chaland en bois était le dernier des quatre LCVP utilisés pour la drome de l’ancien bâtiment de transport léger (Batral) Jacques Cartier, mis en service en 1983 et qui a quitté la Nouvelle-Calédonie en avril 2013 pour rejoindre Brest, où il a été désarmé. L’un de ses quatre LCVP était du voyage. Quant aux deux autres, ils ont également terminé au musée, l’un au Vanuatu et l’autre à Nouméa.

 

Le Jacques Cartier a été retiré du service en 2013 (© MARINE NATIONALE)

 

Hérités des chalands de transport de troupe et de matériel nés pendant la seconde guerre mondiale pour les besoins des grandes opérations amphibies, les LCVP ont été conçus pour débarquer sur une plage une quarantaine de soldats ou de petits véhicules, comme le P4 de l’armée de Terre. A bord des Batral, ils complétaient la capacité de plageage de ces bâtiments à fond plat, qui ne pouvaient pas toujours s’échouer.

 

96800 lcvp
© MARINE NATIONALE

Un LCVP, ici du Dumont d'Urville (© MARINE NATIONALE)

 

Alors que les deux derniers Batral français, le La Grandière et Dumont d’Urville (basés aux Antilles et à La Réunion) seront retirés du service d’ici 2017, les LCVP auront un « successeur » Outre-mer à bord des trois nouveaux bâtiments multi-missions. Livrables en 2015 et 2016 par Piriou, les futurs B2M, qui seront affectés en Polynésie française, aux Antilles et en Nouvelle-Calédonie, embarqueront en effet un petit chaland de 8 mètres, capable de déposer à terre des hommes et du matériel. 

 

92547 B2M
© PIRIOU

Le futur B2M (© PIRIOU)

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale