Aller au contenu principal

A l’invitation de la France, ORCA, un important exercice de lutte anti-sous-marine, s’est déroulé au large de Brest du 4 au 6 novembre. Y a notamment participé le SNMG 1, l’un des groupes maritimes permanents de l’OTAN, fort de sept frégates : Mecklenburg Vorpommern (Allemagne), Leopold I (Belgique), Toronto (Canada), Mendez Nuñez (Espagnole), General Kazimierz Pulaski (Pologne), Corte Real (Portugal) et Northumberland (Royaume-Uni). S’y ajoutait un sous-marin allemand.

 

Diaporama orphelin : container

 

Côté français, la Marine nationale a engagé un sous-marin nucléaire d’attaque, la frégate multi-missions (FREMM) Bretagne (avec un hélicoptère Caïman Marine), le patrouilleur de haute mer Premier maître L’Her et différents aéronefs, dont deux avions de patrouille maritime Atlantique 2, un avion de guet aérien Hawkeye et plusieurs avions de combat Rafale, ces manœuvres, au-delà de l’ASM, comprenant également des volets sur les autres domaines de lutte.

 

Diaporama orphelin : container

 

81511 sna rubis emeraude
© MICHEL FLOCH

SNA du type Rubis à Brest - archives (© MICHEL FLOCH)

 

Certains bâtiments étrangers en avaient profité pour faire escale à Brest avant l’exercice, comme les frégates Mecklenburg Vorpommern et General Kazimierz Pulaski, arrivées les 30 et 31 octobre. Le Mendez Nuñez est quant à lui venu mouiller en rade de Roscanvel le 3 novembre avant de repartir le lendemain avec les autres unités participant à l’exercice.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale