Aller au contenu principal

Si une première esquisse du porte-avions de nouvelle génération (PA-NG) français été dévoilée fin 2020, son design n’est pas encore figé, notamment au niveau de son appareil propulsif. L’architecture de l’imposant bâtiment, qui mesurera 305 mètres de long et affichera un déplacement de 75.000 tonnes en charge, va s’affiner d’ici la fin 2022 dans le cadre des études d’avant-projet qui ont débuté en mars et suivent des travaux initiés en 2018. Il y aura ensuite la phase d’avant-projet détaillé jusqu’en 2025, année à partir de laquelle le PA-NG doit être commandé en vue d’une livraison en 2038 à la Marine nationale.

 

249877 pang pa-ng
© CHANTIERS DE L'ATLANTIQUE - NAVAL GROUP

Le PA-NG (© : NAVAL GROUP - CHANTIERS DE L'ATLANTIQUE)

 

La maîtrise d’oeuvre de ce nouveau porte-avions nucléaire, qui sera construit à Saint-Nazaire, a été confiée à MO Porte-avions, société commune de Naval Group (65%) et des Chantiers de l’Atlantique (35%), ainsi qu’à TechnicAtome, sous la maîtrise d’ouvrage de la Direction Générale de l’Armement (DGA) et du Commissariat à l’Energie atomique (CEA). Actuellement, les ingénieurs de la Direction Générale de l’Armement travaillent avec les industriels à affiner le design et déterminer les meilleures solutions en fonction des besoins opérationnels. Cela, au travers notamment des moyens d’essais de DGA Techniques Navales et DGA Techniques Hydrodynamiques.

 

251303 dga val de reuil bassin essais
© DGA

Le site DGA TN de Val-de-Reuil (© : DGA)

247398 dga bassin essais des carènes val de reuil
© DGA

Maquette de sous-marin en bassin de traction à Val-de-Reuil (© : DGA)

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale