Aller au contenu principal

Dans la perspective d’une possible acquisition par la France, dans les années à venir, de drones aériens de type MALE (moyenne altitude longue endurance) pour compléter les moyens de surveillance maritime (SURMAR) de la Marine nationale, l’Etat-major des Armées a souhaité expérimenter dans un environnement marin le MQ-9 Reaper. L’aéronautique navale ne disposant pas de ce type d’engin, l’armée de l’Air, qui en possède une douzaine, s’est prêtée le mois dernier à une évaluation opérationnelle au large de la Bretagne. Elle a pour cela engagé le 19 octobre l’un des drones de la 33ème escadre de surveillance, de reconnaissance et d’attaque (ESRA) provenant de la base aérienne de Cognac, avec cinq équipages. Ils ont collaboré avec la Marine nationale, qui disposait d’une équipe à terre à la pointe de Penmarc’h et, en mer, de la frégate Normandie. « L’objectif de la mission était de mesurer la plus-value opérationnelle

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale