Aller au contenu principal

La construction du futur HMS Venturer, tête de série du programme des cinq nouvelles frégates britanniques du type 31, a officiellement débuté le 23 septembre au chantier Babcock de Rosyth, en Ecosse. Prévu pour être mis à l’eau en 2023, en vue d’une entrée en service d’ici 2027 au sein de la Royal Navy, le HMS Venturer doit être suivi d’ici la fin 2030 par ses quatre sisterships, les HMS Bulldog, HMS Campbeltown, HMS Formidable et HMS Active.

Conçues sur la base des frégates danoises du type Iver Huitfeldt, ces cinq unités, qui formeront la classe Inspiration, mesureront 138.7 mètres de long pour un déplacement d’environ 5700 tonnes en charge. Elles pourront dépasser 26 nœuds, avec une propulsion comprenant quatre moteurs diesels MTU de 8.2MW chacun.

Dotées d’un système de combat TACTICOS de Thales, qui fournira également le radar principal (NS 110), les futures T31 seront équipées d’un système surface-air Sea Ceptor (MBDA), avec deux lanceurs verticaux (24 missiles CAMM) situés au centre des superstructures, une tourelle de 57 mm et deux canons de 40 mm fournis par BAE Bofors ainsi que de l’artillerie légère. Les frégates pourront embarquer un hélicoptère Merlin ou Wildcat, ainsi qu’un drone aérien. Elles disposeront en outre d’une baie de mission permettant de loger six conteneurs de 20 pieds, et de trois niches pour la mise en œuvre de semi-rigides ou de drones (de surface ou sous-marins).

Ces bâtiments vont pour mémoire compléter les huit frégates lourdes du type 26 (classe City) afin de remplacer les 13 unités du type 23 (classe Duke) mises en service entre 1991 et 2002 par la Royal Navy.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

261899 t31 royal navy
© ROYAL NAVY

(© : ROYAL NAVY)

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Royal Navy