Aller au contenu principal

Très beau contrat pour le groupe suédois Saab, qui a annoncé le 30 juillet avoir signé un marché pour la modernisation des équipements électroniques des quatre frégates allemandes du type F123. Mis en service entre 1994 et 1996, les Brandenburg, Schleswig-Holstein, Bayern et Mecklenburg-Vorpommern, bâtiments de 138.8 mètres de long pour 16.7 mètres de large et 5000 tonnes de déplacement à pleine charge, étaient nativement équipées d’un système de combat SATIR, qui avait déjà été remplacé dans les années 2010 par un système SABRINA. Il sera de nouveau changé, cette fois avec un 9LV de Saab, qui va aussi équiper les F123 de radars à antennes actives (AESA), en l’occurrence les Sea Giraffe 4A et Sea Giraffe 1X qui vont remplacer les LW-08 et SMART-S (Thales) d’origine. Le groupe suédois fournira également des conduites de tir CEROS 200 qui succèderont aux actuels systèmes STIR 180 équipant les frégates allemandes. Ce contrat de 450 millions d’euros s’étend de 2021 à 2030.

 

258353 allemagne f123 saab
© SAAB

Vue des F123 avec les systèmes que fournira Saab (© SAAB)

64518 noble mariner toulon bayern allemagne
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

La frégate allemande Bayern, du type F123, en 2012 (© JEAN-LOUIS VENNE)

 

Côté armement, les F123 sont pour mémoire dotées de quatre missiles antinavire Harpoon (qui ont remplacé les MM38 Exocet d’origine), un système surface-air avec 16 cellules de lancement vertical pour missiles ESSM, deux systèmes surface-air à très courte portée RAM (deux lanceurs mobiles avec 21 missiles RIM-116 chacun), une tourelle de 76 mm, deux canons de 27 mm, des mitrailleuses et quatre tubes lance-torpilles (Mk46). Capables d’atteindre 29 nœuds et armées par plus de 230 marins, ces frégates dont la mission prioritaire est la lutte anti-sous-marine, sont pourvues d’un sonar de coque (DSQS-23 BZ) et peuvent déployer une antenne remorquée TASS 6-3. Elles mettent également en œuvre deux hélicoptères Sea Lynx Mk88, mais ces derniers vont être remplacés par les nouveaux Sea Tiger (NH90) commandés fin 2020, les hangars des F123 n’étant en l’état pas capables d’accueillir ces machines plus grandes.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine allemande Saab Kockums