Aller au contenu principal

Le système de plongée atmosphérique Newtsuit que la Marine nationale employait depuis 1995 pour participer à d’éventuelles opérations de sauvetage de sous-marins, n’est plus opérationnel, a appris Mer et Marine. Le système dont disposait la flotte française a été discrètement retiré du service en 2020. Mis en œuvre par la Cellule plongée humaine et intervention sous la mer (Cephismer), il avait réalisé en décembre 2016 sa 1000ème plongée dans le cadre d’un entrainement en rade d’Hyères.

Conçu par la société canadienne Nuytco Research, cet ADV (Atmospheric Diving Suit) a été imaginé pour réaliser des travaux à des profondeurs inaccessibles aux plongeurs traditionnels. Il se présente sous la forme d’un scaphandre articulé - avec joints rotatifs aux bras, jambes et à la taille - dans lequel prenait place un pilote, qui pouvait grâce à ce dispositif descendre jusqu’à 300 mètres. Le système, autonome, était équipé de propulseurs et compte tenu de sa masse (plus de 380 kg) était déployé depuis un navire support au moyen d'une cage mise à l'eau par un portique. Des pinces au bout des bras permettaient de réaliser des manutentions. Dans la Marine nationale, le Newtsuit avait vocation à participer aux opérations de secours à un sous-marin désemparé, posé sur des fonds pas assez importants pour

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale