Aller au contenu principal

En juin dernier, dans le cadre du plan de relance de l’aéronautique, le ministère des Armées a annoncé la commande à Airbus Helicopters d’un prototype du système de drone aérien de la marine (SDAM). Un engin qui va s’ajouter au démonstrateur déjà produit et qui sert à l’industriel pour la phase de viabilisation du concept et de développement du futur système. Ce dernier est pour mémoire basé sur le VSR700, une version dronisée et adaptée à un emploi embarqué (sur frégate et patrouilleurs hauturiers notamment) de l’hélicoptère Cabri G2 de la société française Guimbal.

Alors que le démonstrateur, qui a réalisé son premier vol autonome en juillet dernier, poursuit ses essais, la Marine nationale va donc disposer d’une seconde plateforme, mais pas tout de suite. Celle-ci doit être livrée en 2024, a appris Mer et Marine. Ce second système sera un vrai prototype, qui en fonction du retour d’expérience du démonstrateur sera plus proche de la version finale retenue pour le programme SDAM. Grâce à ce drone supplémentaire, les marins auront plus de latitude pour expérimenter ce nouvel engin et se familiariser plus rapidement avec, en l’employant notamment dans des missions opérationnelles. Ce qui permettra d’évaluer sa mise en œuvre et ses performances en situations

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale Airbus Helicopters