Aller au contenu principal

En présence de la présidente taïwanaise Tsai Ing-wen, le Ta Jiang, premier d’une nouvelle série de patrouilleurs de construction nationale, a été officiellement mis en service lors d’une cérémonie qui s’est déroulée le 9 septembre dans la base navale de Su’ao, au nord-ouest de l’île. C’est là qu’il avait été mis à l’eau, au chantier Lungteh, en décembre 2020.

Ce catamaran rapide aux lignes furtives et très fortement armé est une évolution du Tuo Jiang, mis en service en 2014. Long de 60.4 mètres pour une largeur de 14 mètres et un déplacement en charge de près de 700 tonnes, ce bâtiment mis en œuvre par une quarantaine de marins est donné pour une vitesse maximale de 45 nœuds. Son armement comprend 8 missiles antinavire Hsiung Feng II et 8 missiles Hsiung Feng III à capacité de frappe contre des objectifs terrestres. A cela s’ajoutent une tourelle de 76 mm et de l’artillerie légère, ainsi qu’un emplacement pour un système multitubes Phalanx.

Le nouveau Ta Jiang doit être suivi par au moins cinq sisterships.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Défense