Aller au contenu principal

L’électronicien français a été sélectionné pour fournir un système de détection sous-marine aux hélicoptères Puma de la marine roumaine. Thales livrera des ensembles TMS 2000, comprenant des bouées acoustiques et le système de traitement du signal associé. « Le TMS 2000 est un système de détection anti-sous-marine qui est rapidement mis en oeuvre car il nécessite peu de modifications de l’appareil. A partir d’un avion ou d’un hélicoptère, des bouées acoustiques sont lancées à la mer et renvoient des signaux de détection acoustique par voie VHF. A bord de la plateforme, un récepteur VHF reçoit les données et traite les signaux en temps réel. Grâce au TMS 2000, Thales propose une solution compétitive et très efficace au plan opérationnel. Simple et rapide à installer, elle offre des performances de traitement du signal et de visualisation de haute qualité. C’est une excellente solution pour les marines qui veulent se doter rapidement d’une capacité de détection anti sous-marine », explique Thales, qui travaillera pour le compte de l’hélicoptériste roumain IAR Brasov, titulaire du marché notifié par la marine.  

 

 

76246 bouee thales
© THALES

Système de traitement du signal sur le TMS 2000 (© : THALES)

 

 

Trois hélicoptères embarqués sur d’anciennes frégates britanniques

 

 

Pour mémoire, le TMS 2000 équipe notamment les hélicoptères NH90 des marines française, norvégienne et suédoise, ainsi que les AW101 Merlin de la Royal Navy. En acquérant ce système, la Roumanie entend se doter de solides capacités anti-sous-marines en mer Noire. Sa marine dispose actuellement de trois hélicoptères IAR-300 Puma, transférés par l’armée de terre roumaine entre 2007 et 2009 afin d’équiper les deux ex-frégates britanniques du type 22 britannique transférées en 2004 et 2005. Il s’agit du Regele Ferdinand (ex-HMS Coventry) et du Regina Maria (ex-HMS London).

 

 

76247 roumanie Regele Ferdinand
© MARINE ROUMAINE

La frégate roumaine Regele Ferdinand (© : MARINE ROUMAINE)

 

 

Ces bâtiments de 148 mètres de long et 4800 tonnes de déplacement en charge peuvent embarquer chacun un Puma. Ils disposent, en outre, d’un sonar de coque et de six tubes pour torpilles Sting Ray. Le reste de l’armement comprend une tourelle de 76mm (ajoutée après le transfert) et de l’artillerie légère, les missiles antinavire Exocet et le système surface-air Sea Wolf ayant été débarqués avant que les frégates quittent le Royaume-Uni. La mise en place de nouveaux moyens de lutte antinavire et antiaérienne est d’ailleurs à l’étude.  

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Thales