Aller au contenu principal

La nouvelle version du missile stratégique aéroporté français, qui pourra être mise en œuvre depuis des bases terrestres par les Rafale de l’armée de l’Air et à partir du porte-avions Charles de Gaulle par les Rafale Marine, peut désormais entrer en production chez MBDA.  

Le ministère des Armées a annoncé dans la soirée du 23 mars la réussite, le jour-même, du tir de qualification du missile Air-sol moyenne portée amélioré (ASMPA) rénové. L’engin, qui n’emportait évidemment pas de charge militaire nucléaire, a été tiré par un Rafale ayant décollé de la base aérienne 120 de Cazaux. Tout au long de sa phase de vol, le missile a été suivi par les moyens de DGA Essais de Missiles à Biscarrosse, Hourtin et Quimper, ainsi que le bâtiment d’essais et de mesures Monge de la Marine nationale. Ce tir de qualification a également impliqué DGA Essais en vol. « Ce succès marque l’entrée en phase de production du missile ASMPA rénové, prérequis avant sa mise en service dans les

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale