Aller au contenu principal

Mis à l’eau en mai dernier à Kiel, le S43, troisième des quatre nouveaux sous-marins du type 209/1400mod commandés au groupe allemand TKMS par la marine égyptienne, a été officiellement réceptionné par celle-ci le 9 avril. Cela sans cérémonie du fait de l’épidémie de coronavirus.

 

208985 tkms egypte sous-marins
© TKMS

Le S43 lors de sa cérémonie de lancement à Kiel en mai 2019 (© TKMS)

 

Le S43 va rejoindre les deux premières unités de la série, les S41 et S42, livrées en décembre 2016 et août 2017. Le quatrième sous-marin de cette classe doit inrégrer la flotte égyptienne en 2021.

 

165365 egypte
© FORCES ARMÉES EGYPTIENNES

Le S41 à son arrivée en Egypte en 2017 (© FORCES ARMEES EGYPTIENNES)

 

Commandés en 2011 pour les deux premiers et en 2015 pour les deux suivants, ces sous-marins de 62 mètres de long et 6.2 mètres de diamètre affichent un déplacement en surface de 1450 tonnes et un déplacement en plongée de 1600 tonnes. Ils sont armés par 30 membres d’équipage et comptent six tubes lance-torpilles.

Ce programme permet à l’Egypte de renouveler enfin ses forces sous-marines, alors que sa flotte de surface est aussi largement modernisée. Auprès de la France, Le Caire a acquis une frégate multi-missions (la FREMM Tahya Misr, ex-Normandie, livrée en 2015), les deux ex-BPC initialement commandés par la Russie, ces porte-hélicoptères d’assaut (Gamal Abdel Nasser et Anwar el Sadat) étant livrés en 2016. A suivi en 2017 la première d’une série de quatre corvettes du type Gowind (l’Elfateh), les trois autres étant réalisées en transfert de technologie à Alexandrie avec le soutien de Naval Group. L’Egypte s’est ensuite tournée vers l’Allemagne, auprès de laquelle elle a commandé six frégates légères du type Meko A200. Et elle est en discussions avec Rome pour acquérir les deux dernières FREMM de la marine italienne, les Spartaco Schergat et Emilio Bianchi. La première achève ses essais et doit être prochainement opérationnelle, alors que la seconde a été mise à l’eau en janvier.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
ThyssenKrupp Marine Systems - TKMS