Aller au contenu principal

Fin mai, la frégate de défense aérienne Chevalier Paul est entrée en arrêt technique. Mené par DCNS, le chantier, qui va durer deux mois et demi, va porter sur des visites de maintenance, notamment de l'appareil propulsif et des tourelles de 76mm, qui ont tiré l'an dernier sur les côtes libyennes. Des travaux sont également prévus sur les radars. Un état des lieux complet du système de combat sera par ailleurs réalisé. Admis au service actif en 2011, le Chevalier Paul, comme son aîné le Forbin, a été réalisé par le site DCNS de Lorient. Construits dans le cadre du programme franco-italien Horizon, ces bâtiments sont les plus puissantes frégates de la Marine nationale. Longues de 153 mètres et présentant un déplacement de 7000 tonnes en charge, elles peuvent mettre en oeuvre 48 missiles surface-air Aster 15 et Aster 30, 8 missiles antinavire Exocet MM40 Block3, deux tourelles de 76mm, des torpilles MU90 et un hélicoptère de classe 10 tonnes.

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale