Aller au contenu principal

Concomitamment à la décision de réparer la Perle, un ultime prolongement du Rubis a été acté. Tête de série des six premiers sous-marins nucléaire d’attaque français, ce dernier, opérationnel depuis 1983, devait être désarmé en 2017. Mais le Suffren, tête de série du programme Barracuda, ayant connu un retard de trois ans, il avait alors été décidé, suite à des expertises, de prolonger le Rubis de trois ans. Suite à un solide arrêt technique, il pouvait demeurer en flotte jusqu’au

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale