Aller au contenu principal

Alors qu’il naviguait en mer de Chine méridionale, le porte-avions américain USS Carl Vinson a été victime d’un accident avec l’un de ses nouveaux avions de combat F-35C. L’appareil, qui revenait d’une mission de routine, indique l’US Navy, a raté son appontage. Le pilote a pu s’éjecter et a été récupéré par un hélicoptère du bâtiment. En revanche, sept marins du porte-avions ont été blessés, dont trois nécessitant leur évacuation vers un hôpital de Manille, aux Philippines. Ils seraient dans un état stable. Moins gravement touchés, les quatre autres ont été pris en charge par les installations médicales du bord, trois en étant sortis rapidement. La flotte américaine n’a pas donné plus de détails concernant l’accident, mais le fait que des marins, probablement des personnels de pont d’envol, aient été touchés laisse penser que l’appareil a pu se crasher sur la piste oblique ou ne s'est pas arrêté et n'a pu redécoller. On ne sait pas si la barrière de sécurité était dressée, si l’avion est resté sur le pont ou s’il est tombé à l’eau, ce qui obligerait les Américains à devoir retrouver l’épave avant que les Chinois tentent de s’en emparer. On ne sait pas, enfin, si cet appontage raté a engendré des dégâts sur le porte-avions ou d’autres appareils stationnés sur le pont.

 

260670 carl vinson f-35c
© US NAVY

L'USS Carl Vinson catapultant un F-35C en septembre dernier, il était alors déjà en mer de Chine (© US NAVY)

 

Parti le 2 août dernier de sa base de San Diego, l’USS Carl Vinson fut à ce moment le premier porte-avions américain déployé avec un groupe aérien embarqué comprenant les nouveaux F-35C (escadron VFA 147 de l’US Navy), aux côtés des habituels F/A-18 Super Hornet. Il en est de même depuis le début du mois de janvier pour l’USS Abraham Lincoln, qui a quitté de San Diego le 3 janvier avec un groupe aérien mixte comprenant également des F-35C, mais cette fois de l’US Marine Corps (VMFA 314). Les deux groupes aéronavals doivent d’ailleurs opérer prochainement ensemble dans la région.

L’accident survenu sur l’USS Carl Vinson tombe évidemment mal pour la démonstration de force que Washington entend mener face à la Chine. Et c’est aussi un nouveau coup dur pour le programme F-35, après la perte le 17 novembre, en Méditerranée, d’un F-35B (version à décollage court et appontage vertical, le F-35C étant catapulté et récupéré au moyen de brins d’arrêt) du porte-avions britannique HMS Queen Elizabeth. Il est tombé à l’eau en bout de tremplin faute de puissance suffisante pour décoller. L’épave a ensuite pu être récupérée ensuite.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
US Navy / US Coast Guard