Aller au contenu principal

Pour la première fois, l’île de Tahiti, en Polynésie française accueille un Littoral Combat Ship (LCS) américain. Du type Independence, l’impressionnant trimaran furtif construit en aluminium a franchi les passes du port de Papeete le 20 septembre, survolé par un avion Casa CN235 de l’armée de l’Air. Il s’agit de l’USS Jackson (LCS 6), troisième de la classe Independence et premier de la production en série, les deux premiers (USS Independence et USS Coronado) étant des prototypes aujourd’hui désarmés.

Mis en service en décembre 2015 par la marine américaine, l’USS Jackson est arrivé à Papeete en provenance de Suava, aux Fidji, après avoir évolué dans la secteur des îles Marshall et plus tôt dans l'année vers les Philippines, l'Indonésie et la mer de Chine. Basé à Guam et faisant partie des LCS déployés dans la région indopacifique, il participe actuellement à l’Oceania Maritime Security Initiative (OMSI), une opération qui permet à des officiers des garde-côtes américains d’embarquer sur des unités de l’US Navy afin d'accentuer la lutte contre la pêche illicite dans les Etats archipélagiques du Pacifique Sud. Alors que le bâtiment est en escale à Papeete jusqu’au 25 septembre, une délégation américaine, emmenée par le contre-amiral Marc Crawford, a été reçue hier par le Président de la Polynésie française, Edouard Fritch, accompagné du délégué aux affaires internationales, européennes et du Pacifique, Manuel Terai. « Le contre-amiral Crawford a profité de cette visite de courtoisie pour assurer du soutien américain à la région Pacifique et à la Polynésie française. Il a souligné la volonté de consolider leur coopération avec la Marine nationale, dans le domaine de la protection des eaux polynésiennes face aux navires de pêche étrangers entrant illégalement dans notre zone économique exclusive. Des partenariats avec la Polynésie française dans le domaine de la formation dans le domaine maritime ont également été abordés », a indiqué la présidence polynésienne.

 

© BENOIT FLOCH

L'USS Jackson à son arrivée à Papeete. 

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
US Navy / US Coast Guard