Aller au contenu principal

L’agence d’acquisition de matériels du ministère allemand de la Défense (BAAINBw) a annoncé avoir signé le 23 août un contrat avec Hensoldt Sensors pour la modernisation des capacités de surveillance à longue portée des trois frégates de défense aérienne du type F124 (classe Sachsen). Le groupe allemand a été chargé de remplacer le radar SMART-L de Thales, dont les bâtiments sont équipés depuis l’origine, par un TRS-4D à antenne active (Active Electronically Scanning Array - AESA) dans une version également tournante. Selon la BAAINBw, les F124 disposeront avec ce nouveau capteur « de l'un des radars les plus puissants et les plus modernes au monde, qui, en plus de meilleures propriétés de reconnaissance et de suivi des cibles, aura également la capacité de détecter et de suivre les missiles balistiques. La technologie AESA du radar permet une localisation précise d'objets particulièrement petits et maniables avec une portée de plus de 400 km pour les cibles aériennes et jusqu'à 2000 km pour les objets en orbite terrestre ». L'ajout de cette capacité ouvre la voie à la mise en oeuvre par ces bâtiments de missiles anti-missiles balistiques américains, comme le SM-3. 

 

259250 allemagne sachsen f124 trs-4d
© BUNDESWEHR

Photomontage d'une F124 une fois équipée d'un TRS-4D à la place du SMART-L (© BAAINBw)

193126 allemagne hessen sachsen
© T.Wallet©Marine Nationale

Le Sachsen avec son radar à longue portée SMART-L (© MARINE NATIONALE)

 

Les travaux de modernisation des frégates se déroulera entre 2024 et 2028, la première unité équipée devant reprendre la mer en 2025. Un système supplémentaire a été commandé par la BAAINBw pour être installé au centre de formation et de tests de l’école de technologies marines de Parow dès 2023.

Mises en service en 2004 pour les Sachsen et Hamburg, puis en 2006 pour l’Hessen, les trois frégates allemandes du type F124 sont des bâtiments de 143 mètres de long pour 17.4 mètres de large et 5600 tonnes de déplacement en charge. Armées par un équipage de 240 marins et capables d’atteindre 29 nœuds, ces unités sont également dotées, en plus de leur radar tournant SMART-L, d’un radar de conduite de tir à quatre panneaux fixes APAR de Thales. Il sert notamment à guider les missiles surface-air, les frégates disposant dans ce domaine de lanceurs verticaux Mk41 pouvant embarquer 24 SM-2 MR et 32 ESSM. Le reste de l’armement comprend 8 missiles antinavire Harpoon, deux systèmes RAM, une tourelle de 76 mm, deux canons de 27 mm et 6 tubes lance-torpilles. Pour la lutte anti-sous-marine, les frégates sont dotées de moyens sonars notamment le DSQS-24 et peuvent aussi s’appuyer sur leurs hélicoptères embarqués (deux Lynx qui seront remplacés par des NH90).

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine allemande