Aller au contenu principal

Travailler sur l’intégration d’un canon électromagnétique sur le champ de bataille, qu’il soit terrestre ou naval. C’est l’objectif du consortium européen PILUM (Projectiles for Increased Long-range effects Using Electro-Magnetic railgun), qui vient d’être retenu par l’Agence Européenne de Défense pour mener une étude de recherche et technologie sur le sujet. Piloté par l’Institut franco-allemand de recherches de Saint-Louis (ISL), qui travaille depuis plus de 30 ans sur l’accélération électromagnétique, le consortium associe l’institut de recherche belge Von Karman (dynamique des fluides et la propulsion) et différents industriels : les français Naval Group et Nexter en tant qu’intégrateurs de systèmes et pour le second comme fournisseur de munitions également, tout comme l’allemand Diehl Defence. Y participent aussi la société polonaise Explomet spécialisée dans les matériaux soudés par explosion et l’italienne ICAR experte en super-capacités électriques.

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Naval Group