Aller au contenu principal

 

Erigée dans la base navale de Cherbourg ces derniers mois, la nouvelle vigie de la Marine nationale, haute de 42 mètres, ne passe pas inaperçu. D’un coût de 3 millions d’euros, ce nouveau bâtiment sera opérationnel au printemps 2015. Offrant des capacités renforcées par rapport aux moyens actuels, la nouvelle vigie permettra de surveiller les activités en mer tout en bénéficiant d’une meilleure visibilité sur les approches immédiates de la base.  Installée dans la zone du Homet, là où sont démantelés les anciens sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE), elle dispose d’un PC opération distinct de la chambre de veille. « Construit dans les niveaux supérieurs. Il permettra d’assurer la coordination tactique d’opérations aux abords de Cherbourg », explique la Marine nationale, qui précise que la construction de la vigie, ayant impliqué environ 25 entreprises sous l’égide de l’USID Cherbourg (Service d’infrastructure de la défense), constitue un chantier très technique : « La vigie étant construite sur un polder, il a fallu construire des fondations importantes, avec le forage de pieux en béton, ancrés dans le rocher à 10 mètres de profondeur, et surmontés par un radier de béton de 1 mètre d’épaisseur. Au niveau du sol, un bâtiment abrite des locaux techniques et de vie pour la dizaine de guetteurs sémaphoriques qui y travailleront. Il faut ensuite gravir les 160 marches pour accéder à la chambre de veille panoramique, à environ 30 mètres du sol, qui offre une vision parfaite sur la mer et le port militaire ».

 

96804 vigie cherbourg
© MARINE NATIONALE

Le chantier de la nouvelle vigie (© MARINE NATIONALE)

96805 vigie cherbourg
© MARINE NATIONALE

La nouvelle vigie (© MARINE NATIONALE)

 

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale