Aller au contenu principal

Cinq marins (un Coréen, trois Chinois et un Russe) ont été enlevés sur l’Atlantic Princess, un bateau de pêche, mercredi 19 mai, en début de soirée. Le navire, long de 55 mètres, a été approché à l’ouest du golfe de Guinée, à 65 milles au sud du Ghana, par huit pirates à bord d’une embarcation rapide, qui ont ouvert le feu avant de monter à bord. Les pirates auraient détourné le navire, se dirigeant plus au large, avant de l’abandonner. Il semble que quelques heures avant le kidnapping, un petit tanker rouillé ait été aperçu, AIS coupé, qui aurait pu servir de vaisseau mère aux pirates pour lancer leurs opérations loin de leurs bases arrières, dans le delta du Niger (Nigeria).

Cela faisait deux mois qu'aucun enlèvement n'avait été rapporté dans le golfe de Guinée, épicentre de la piraterie. Cette semaine, une déclaration signée de 120 acteurs du transport maritime appelle à faire cesser ces attaques en déployant notamment une force navale adéquate.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Divers