Aller au contenu principal

Parmi les bâtiments attaqués ce week-end en Guadeloupe, où de violentes émeutes ont éclaté en marge des manifestations anti-passe sanitaire, se trouve celui abritant le service garde-côtes de la Douane, à Pointe-à-Pitre. Les locaux et véhicules présents ont été détruits ou très endommagés après avoir été pillés. Le feu sur une voiture des douaniers, incendiée, s'est propagé au bâtiment avant d’être maitrisé. Un bateau a également été pris pour cible, les assaillants tentant de s’emparer de ses mitrailleuses. Il n’y a heureusement pas eu de blessé. Interrogée hier par Mer et Marine, la direction générale de la Douane ne souhaite pour le moment faire aucun commentaire. La CFDT appelle quant à elle à des « mesures fortes » pour sécuriser les locaux et le personnel.  

Plusieurs dizaines de douaniers sont pour mémoire stationnés en Guadeloupe, où le service garde-côtes de la Douane dispose comme moyens nautiques de la vedette Kaladja, une nouvelle unité de 32 mètres mise en service cette année ainsi que des semi-rigides, dont un de 12 mètres du type Rafale 1200 opérationnel depuis 2017.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

 

Aller plus loin

Rubriques
Divers
Dossiers
Douanes