Aller au contenu principal

Le remorqueur d’intervention, d’assistance et de sauvetage Abeille Flandre a été dépêché hier matin au large de Toulon, avec à son bord un officier de police judiciaire. Ce gendarme a pour mission d’inspecter un mystérieux voilier, découvert mardi par un navire de commerce à 50 milles au large du Cap Cépet. Alerté, le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) de la Méditerranée a d’abord envoyé sur zone un hélicoptère Dauphin de la Marine nationale. Le plongeur embarqué par l’appareil a fait une première reconnaissance. Il s’est avère que le voilier, dégradé à l’intérieur et voiles en partie déchirées, bat pavillon français mais il n’a pas encore pu être identifié. De plus, il n’y avait personne à bord. Alors que l’Abeille Flandre a reçu l’ordre de remorquer le bateau vers Toulon, une enquête a été ouverte. Il s’agit de déterminer l’identité le voilier et les raisons pour lesquelles il s’est retrouvé abandonné en pleine mer. Diverses hypothèses sont envisagées, comme une simple rupture d’amarre (à priori peu probable puisque les voiles sont déployées), un vol, une activité liée à un trafic illicite ou encore un accident au cours duquel le skipper serait tombé à l’eau. Il semblerait toutefois qu’aucune disparition pouvant être rapprochée de cette affaire n’a été signalée récemment au CROSS Med.

 

 

73517 voilier
© MARINE NATIONALE

Le voilier à la dérive (© MARINE NATIONALE)

Aller plus loin

Rubriques
Divers
Dossiers
Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM)