Aller au contenu principal

Une bombe américaine de près de 500 kg, équipée de sa fusée d’amorçage et datant de la seconde guerre mondiale. C’est ce que l’équipage de la drague Samuel de Champlain a découvert dans la matinée de mardi alors que le navire était en opération de dragage à l’entrée de l’estuaire de la Loire.

Sitôt l’engin découvert, l’équipage a prévenu le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) d’Etel qui lui a demandé d’envoyer des photos. Elles ont été transmises au groupement des plongeurs démineurs (GPD) de l'Atlantique, dont l’intervention a été requise.

Alors que la drague stoppait son activité et s’éloignait des autres navires présents dans la zone, l’hélicoptère Dauphin de la marine basé à La Rochelle a transféré à son bord une équipe de cinq plongeurs démineurs avec son matériel, pendant que la vedette Vertonne de la gendarmerie maritime surveillait le plan d’eau.

Une fois la bombe examinée, l’équipe du GPD a décidé de la détruire sur place. L'engin a été immergé par une quinzaine de mètres de profondeur. Après avoir diffusé un avis urgent à la navigation pour éloigner tout bateau alentour, le pétardement de la bombe a été mené à bien hier après-midi.  

 

100920 bombe champlain
© MARINE NATIONALE

(MARINE NATIONALE)

Aller plus loin

Rubriques
Divers
Dossiers
Port de Nantes Saint-Nazaire