Aller au contenu principal

Près de 600 millions d'euros vont être alloués au plan biodiversité présenté par le gouvernement mercredi dernier : gel de la surface bétonnée, développement de la nature en ville avec un arbre pour 100 habitants, renforcement de la lutte contre les décharges sauvages, limitation de l'usage des pesticides, doublement de la surface agricole pour le bio, création et extension des réserves nationales... Et un objectif précis de zéro plastique rejeté en mer d'ici 2025. 

Pour cela, Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique, a annoncé des décrets mettant fin à la commercialisation de douze produits plastique jetables. Le premier d'entre eux concernera les pailles. D'autres suivront, avec notamment les assiettes en plastique, les cotons-tiges et les gobelets. En tout ces décrets devraient concerner 80% des objets que l'on retrouve régulièrement en mer.

La pollution par le micro-plastique est actuellement une des menaces majeures planant sur les océans. Plusieurs vortex regroupant ces déchets amenés par les courants marins ont été identifiés et les scientifiques constatent régulièrement la présence de micro-plastique dans l'ensemble de la chaîne alimentaire de l'océan, ce qui provoque notamment d'importante concentration en métaux lourds retrouvés dans les poissons prédateurs comme le thon ou le saumon.

Voir notre reportage à bord de la goélette Tara dans l'océan Pacifique

 

Aller plus loin

Rubriques
Divers