Aller au contenu principal

Un nouveau drame s’est produit en Méditerranée, mardi. Au moins 39 personnes, dont quatre enfants, ont péri alors qu’elles tentaient de rejoindre l’île italienne de Lampedusa. Au moins 165 personnes ont été secourues, au large de la ville portuaire de Kraten, sur l’île de Kerkennah (gouvernorat de Sfax, centre du pays). 

Les migrants avaient pris place à bord de deux embarcations, depuis les côtes de Sfax. Mardi matin, une unité de la marine tunisienne a secouru « 70 migrants de différentes nationalités africaines dont un Tunisien », a rapporté le ministère de la Défense tunisien. Ils se trouvaient nord d’El Attaya (île de Kerkennah. « La Garde maritime est, également, venue en aide à 52 clandestins de nationalités africaines dont un Tunisien sur le point de se noyer. Dans la même opération, les unités de la Garde maritime ont sauvé 24 personnes et repêché 30 corps », a précisé le ministère. Ces unités ont reçu l’aide d’un bateau de pêche qui se trouvait sur zone et qui a pu sauver 19 personnes.

Plus de 3500 migrants ont atteint clandestinement les côtes italiennes depuis le début de l’année, estime le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Divers
Dossiers
Migrants