Aller au contenu principal

Le Sea Watch 3 a procédé à de multiples sauvetages, dimanche et lundi 18 octobre. En tout, ce sont 412 personnes qui ont été secourues en Méditerranée centrale par le navire humanitaire qui venait de regagner la zone. Informé par l’avion de surveillance Seabird, il a porté secours à 7 embarcations en seulement deux jours.

Par ailleurs, MSF a annoncé lundi matin que le Geo Barents, navire que l’ONG affrète, se rendait sur la zone, après avoir débarqué soixante personnes à Augusta (Sicile), fin septembre. L’Ocean Viking, de l’ONG SOS Méditerranée, se trouve pour sa part à Naples. Il avait débarqué 122 rescapés, le 23 septembre, également dans le port sicilien.

Selon le projet Missing Migrants, de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), 1465 personnes sont mortes ou ont disparu en tentant de traverser la Méditerranée cette année. C’est déjà d’avantage que pour l’année 2020 (1448), mais beaucoup moins qu’en 2016, quand 5136 personnes étaient décédées ou avaient disparu sur cette route particulièrement meurtrière.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Divers
Dossiers
Migrants