Aller au contenu principal

La Marine nationale et la douane française ont surpris en Méditerranée occidentale une embarcation rapide de type « go-fast » lors d'une opération menée en coopération avec les autorités espagnoles. L'interception, qui s'est déroulée le 14 mai, a conduit à la saisie de 90 ballots de cannabis, soit 675 kilos de drogue. La cargaison a été remise à l'antenne de l'Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS) de la direction interrégionale de la police judiciaire (DIPJ) de Marseille. Depuis 2006, la préfecture maritime de la Méditerranée est très impliquée dans la lutte contre les trafics illicites transitant par voie maritime. Cette action est menée en coopération avec la douane, le centre de coordination de lutte anti-drogue de la Méditerranée (CECLAD-M), la DIPJ de Marseille, ainsi que les procureurs de Toulon et de Marseille, siège de la juridiction interrégionale spécialisée (JIRS). En 5 ans, 19 go-fast ont été interceptés, le bilan des saisies étant aujourd'hui porté à 16 tonnes de drogue. Les autorités françaises estiment que, dans le même temps, 35 tonnes de produits stupéfiants ont été rejetées à la mer avant que les trafiquants ne soient stoppés.

Aller plus loin

Rubriques
Divers
Dossiers
Marine nationale Douanes